Au boulot !


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant
AuteurMessage
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 7:25




Zzzzzzzzzz


j'ai même pas reconnu Anne-Laure Meury sa chatte (il faut dire qu'elle n'a que 13 ans). En revanche il y a un caméo de JC Brisseau ! même pas mentionné au générique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
autiste susceptible
avatar

Nombre de messages : 9979
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 15:01

t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 15:11

808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
autiste susceptible
avatar

Nombre de messages : 9979
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 16:06

denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.

le texte est génial (comment tu peux dire qu'il n'y a pas de rythme ? j'hallucine ; de même que j'hallucine sur ton truc de posture ; donc j'imagine qu'on ne peut pas aimer chrétien de troyes sans être un poseur non plus), les idées de mise en scène sont géniales, luchini est génial. on se croirait vraiment au moyen age quoi. c'est un des films les plus puissants esthétiquement que je connaisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoulle
façon puzzle
avatar

Nombre de messages : 15914
Age : 106
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 16:26

denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.

ça ne s'invente pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 20:00

808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.

le texte est génial (comment tu peux dire qu'il n'y a pas de rythme ? j'hallucine ; de même que j'hallucine sur ton truc de posture ; donc j'imagine qu'on ne peut pas aimer chrétien de troyes sans être un poseur non plus), les idées de mise en scène sont géniales, luchini est génial. on se croirait vraiment au moyen age quoi. c'est un des films les plus puissants esthétiquement que je connaisse.

"j'ai très bien connu le Moyen Age" génial 808 !

Le texte c'est le texte, là c'est du CINÉMA, pas un récital poétique. Je ne vois pas où et la contradiction entre aimer LIRE Chrétien de Troyes et ne pas aimer le film de Rohmer. Big up toutefois pour le passage du sang dans la neige, que Rohmer a traduit correctement : en ancien français c'est "si pense tant que il se oblie" que Rohmer a traduit très justement par "il pense tant qu'il s'oublie", alors que 9 fois sur 10 c'est traduit par "il oublie tout tant il y pense", qui est une trahison totale, et de la lettre, et du sens...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
autiste susceptible
avatar

Nombre de messages : 9979
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 20:25

denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.

le texte est génial (comment tu peux dire qu'il n'y a pas de rythme ? j'hallucine ; de même que j'hallucine sur ton truc de posture ; donc j'imagine qu'on ne peut pas aimer chrétien de troyes sans être un poseur non plus), les idées de mise en scène sont géniales, luchini est génial. on se croirait vraiment au moyen age quoi. c'est un des films les plus puissants esthétiquement que je connaisse.

"j'ai très bien connu le Moyen Age" génial 808 !

Le texte c'est le texte, là c'est du CINÉMA, pas un récital poétique. Je ne vois pas où et la contradiction entre aimer LIRE Chrétien de Troyes et ne pas aimer le film de Rohmer. Big up toutefois pour le passage du sang dans la neige, que Rohmer a traduit correctement : en ancien français c'est "si pense tant que il se oblie" que Rohmer a traduit très justement par "il pense tant qu'il s'oublie", alors que 9 fois sur 10 c'est traduit par "il oublie tout tant il y pense", qui est une trahison totale, et de la lettre, et du sens...


simplement je trouve ça mesquin de dire que les gens sont des poseurs parce qu'ils aiment un truc que t'aimes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 20:30

808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.

le texte est génial (comment tu peux dire qu'il n'y a pas de rythme ? j'hallucine ; de même que j'hallucine sur ton truc de posture ; donc j'imagine qu'on ne peut pas aimer chrétien de troyes sans être un poseur non plus), les idées de mise en scène sont géniales, luchini est génial. on se croirait vraiment au moyen age quoi. c'est un des films les plus puissants esthétiquement que je connaisse.

"j'ai très bien connu le Moyen Age" génial 808 !

Le texte c'est le texte, là c'est du CINÉMA, pas un récital poétique. Je ne vois pas où et la contradiction entre aimer LIRE Chrétien de Troyes et ne pas aimer le film de Rohmer. Big up toutefois pour le passage du sang dans la neige, que Rohmer a traduit correctement : en ancien français c'est "si pense tant que il se oblie" que Rohmer a traduit très justement par "il pense tant qu'il s'oublie", alors que 9 fois sur 10 c'est traduit par "il oublie tout tant il y pense", qui est une trahison totale, et de la lettre, et du sens...


simplement je trouve ça mesquin de dire que les gens sont des poseurs parce qu'ils aiment un truc que t'aimes pas.

c'est pas pour ça, c'est parce que tu as dit une fois que c'était carrément le meilleur film de Rohmer, ce qui relève du snobisme intellectuel pur et simple. Il y a des Rohmer bien plus émouvants que ça, or ton seul critère est l'esthétique apparemment. Au mieux c'est une différence de sensibilité (c'est ton côté matheux : tu préfères la beauté mathématique, arithmétique, les octosyllabes c'est ton dada et les paysages géométriques de Perceval conviennent également à ta sensibilité abstraite), au pire c'est une posture de rejet de la "facilité", que pour ma part je préfère appeler "grâce". La grâce c'est l'accident, dans Perceval il n'y en a pas, c'est juste une illustration millimétrée où rien n'est laissé au hasard (contrairement à d'autres Rohmer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
autiste susceptible
avatar

Nombre de messages : 9979
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Ven 7 Sep - 20:37

denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.

le texte est génial (comment tu peux dire qu'il n'y a pas de rythme ? j'hallucine ; de même que j'hallucine sur ton truc de posture ; donc j'imagine qu'on ne peut pas aimer chrétien de troyes sans être un poseur non plus), les idées de mise en scène sont géniales, luchini est génial. on se croirait vraiment au moyen age quoi. c'est un des films les plus puissants esthétiquement que je connaisse.

"j'ai très bien connu le Moyen Age" génial 808 !

Le texte c'est le texte, là c'est du CINÉMA, pas un récital poétique. Je ne vois pas où et la contradiction entre aimer LIRE Chrétien de Troyes et ne pas aimer le film de Rohmer. Big up toutefois pour le passage du sang dans la neige, que Rohmer a traduit correctement : en ancien français c'est "si pense tant que il se oblie" que Rohmer a traduit très justement par "il pense tant qu'il s'oublie", alors que 9 fois sur 10 c'est traduit par "il oublie tout tant il y pense", qui est une trahison totale, et de la lettre, et du sens...


simplement je trouve ça mesquin de dire que les gens sont des poseurs parce qu'ils aiment un truc que t'aimes pas.

c'est pas pour ça, c'est parce que tu as dit une fois que c'était carrément le meilleur film de Rohmer, ce qui relève du snobisme intellectuel pur et simple. Il y a des Rohmer bien plus émouvants que ça, or ton seul critère est l'esthétique apparemment. Au mieux c'est une différence de sensibilité (c'est ton côté matheux : tu préfères la beauté mathématique, arithmétique, les octosyllabes c'est ton dada et les paysages géométriques de Perceval conviennent également à ta sensibilité abstraite), au pire c'est une posture de rejet de la "facilité", que pour ma part je préfère appeler "grâce". La grâce c'est l'accident, dans Perceval il n'y en a pas, c'est juste une illustration millimétrée où rien n'est laissé au hasard (contrairement à d'autres Rohmer).

mais oui. tel eddie murphy dans un prince à new york je te dirais bien "va chier"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Sam 8 Sep - 8:46

808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
denis sigougou a écrit:
808 a écrit:
t'abuses mec. CO.
y fait quoi brisseau ? je me souviens pas l'avoir reconnu.

je ne comprends pas qu'on puisse prétendre aimer ce film sans être dans la posture (genre c'est chiant donc c'est de l'Art). C'est bien si tu es prof de français et que tu veux expliquer Chrétien de Troyes à tes élèves mais sinon quel intérêt ? C’est long, chiant, sans rythme. On peut juste reconnaître l'exigence de Rohmer dans la restitution de la musique d'époque.
Brisseau est figurant dans une scène en travelling où on voit des personnages astiquer des bibelots.

le texte est génial (comment tu peux dire qu'il n'y a pas de rythme ? j'hallucine ; de même que j'hallucine sur ton truc de posture ; donc j'imagine qu'on ne peut pas aimer chrétien de troyes sans être un poseur non plus), les idées de mise en scène sont géniales, luchini est génial. on se croirait vraiment au moyen age quoi. c'est un des films les plus puissants esthétiquement que je connaisse.

"j'ai très bien connu le Moyen Age" génial 808 !

Le texte c'est le texte, là c'est du CINÉMA, pas un récital poétique. Je ne vois pas où et la contradiction entre aimer LIRE Chrétien de Troyes et ne pas aimer le film de Rohmer. Big up toutefois pour le passage du sang dans la neige, que Rohmer a traduit correctement : en ancien français c'est "si pense tant que il se oblie" que Rohmer a traduit très justement par "il pense tant qu'il s'oublie", alors que 9 fois sur 10 c'est traduit par "il oublie tout tant il y pense", qui est une trahison totale, et de la lettre, et du sens...


simplement je trouve ça mesquin de dire que les gens sont des poseurs parce qu'ils aiment un truc que t'aimes pas.

c'est pas pour ça, c'est parce que tu as dit une fois que c'était carrément le meilleur film de Rohmer, ce qui relève du snobisme intellectuel pur et simple. Il y a des Rohmer bien plus émouvants que ça, or ton seul critère est l'esthétique apparemment. Au mieux c'est une différence de sensibilité (c'est ton côté matheux : tu préfères la beauté mathématique, arithmétique, les octosyllabes c'est ton dada et les paysages géométriques de Perceval conviennent également à ta sensibilité abstraite), au pire c'est une posture de rejet de la "facilité", que pour ma part je préfère appeler "grâce". La grâce c'est l'accident, dans Perceval il n'y en a pas, c'est juste une illustration millimétrée où rien n'est laissé au hasard (contrairement à d'autres Rohmer).

mais oui. tel eddie murphy dans un prince à new york je te dirais bien "va chier"

tant pis pour moi, c'était bien la peine d'argumenter derrière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
808
autiste susceptible
avatar

Nombre de messages : 9979
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Sam 8 Sep - 11:12

encounters at the end of the world (herzog)
herzog fait du tourisme en antarctique. c'est en effet chanmé ! merci PZ d'en avoir parlé, j'avais eu envie de voir ça à l'époque et puis j'avais complètement oublié.
incroyables images sous-marines en particulier ; petit bémol pour faire mon relou je dirais que la BO est un peu superfétatoire.

le grand silence (corbucci)
western spaghetti neigeux avec trintignant (le bon) contre klaus kinski (le méchant).
le genre de film qui doit faire bander feu couvert d'ailes. c'est d'ailleurs vachement bien. la fin est terrible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P/Z
pézaide
avatar

Nombre de messages : 6385
Age : 57
Localisation : Bouliqui - Sainte Anne.
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Sam 8 Sep - 11:31

808 a écrit:
encounters at the end of the world (herzog)
herzog fait du tourisme en antarctique. c'est en effet chanmé ! merci PZ d'en avoir parlé, j'avais eu envie de voir ça à l'époque et puis j'avais complètement oublié.
incroyables images sous-marines en particulier ; petit bémol pour faire mon relou je dirais que la BO est un peu superfétatoire.

le grand silence (corbucci)
western spaghetti neigeux avec trintignant (le bon) contre klaus kinski (le méchant).
le genre de film qui doit faire bander feu couvert d'ailes. c'est d'ailleurs vachement bien. la fin est terrible.


Pour info dans quelques jours sort Into the abyss, un documentaire dans lequel Herzog s'intéresse à deux malfrats, l'un condamné à mort, l'autre à la prison à vie.
LE film de l'année. un CO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Dim 9 Sep - 10:58



un film qui a les défauts de ses qualités et inversement


à la fois ça a vieilli (déjà, oui) mais c'est tout l'intérêt du film justement que de nous rappeler (sans le vouloir ?) ce qu'était l'air du temps de la fin des 90's : trop de sérieux, de gravité (le fait que le film dure 2h10 n'arrange pas les choses : aujourd'hui la prod lui aurait imposé des coupes, bref) mais justement c'est ce qui sauve le film du travers actuel "recul/distance/second degré". Le peu d'humour qui se dégage est systématiquement dérangeant, notamment via le personnage de Jean-Quentin Châtelain. Acteur de théâtre génial (je l'ai vu 2 fois sur scène, la grosse claque), au cinéma il apparaît trop en représentation et alourdit toutes les scènes.

c’est pas gentil mais je suis d'accord avec ça :

Citation :
ça clope à donf (et même dans un cabinet de médecin?) comme dans la plupart des films (français) de cette période où l'on sourit et où on sourira de plus en plus à voir des personnages effrayés par la maladie et la mort mais s'enfilant des clopes à tour de bras (une seul réplique sur ce paradoxe aurait pu désamorcer le ridicule de cette situation) mais bon ça fait de la fumée c'est joli c'est plus rock and roll non? sinon, Balibar est belle et on se souvient d'elle...

en effet sans doute le meilleur personnage de Balibar avec celui d'Anna Festival chez les Poda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert, le Gluon
capitaine flou
avatar

Nombre de messages : 4305
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Dim 9 Sep - 11:23

denis sigougou a écrit:


un film qui a les défauts de ses qualités et inversement


à la fois ça a vieilli (déjà, oui) mais c'est tout l'intérêt du film justement que de nous rappeler (sans le vouloir ?) ce qu'était l'air du temps de la fin des 90's : trop de sérieux, de gravité (le fait que le film dure 2h10 n'arrange pas les choses : aujourd'hui la prod lui aurait imposé des coupes, bref) mais justement c'est ce qui sauve le film du travers actuel "recul/distance/second degré". Le peu d'humour qui se dégage est systématiquement dérangeant, notamment via le personnage de Jean-Quentin Châtelain. Acteur de théâtre génial (je l'ai vu 2 fois sur scène, la grosse claque), au cinéma il apparaît trop en représentation et alourdit toutes les scènes.

c’est pas gentil mais je suis d'accord avec ça :

Citation :
ça clope à donf (et même dans un cabinet de médecin?) comme dans la plupart des films (français) de cette période où l'on sourit et où on sourira de plus en plus à voir des personnages effrayés par la maladie et la mort mais s'enfilant des clopes à tour de bras (une seul réplique sur ce paradoxe aurait pu désamorcer le ridicule de cette situation) mais bon ça fait de la fumée c'est joli c'est plus rock and roll non? sinon, Balibar est belle et on se souvient d'elle...
Le premier grand rôle de Laurent Lucas aussi si je me souviens bien.
J'avais bien aimé quand j'étais dans ma grande phase Balibar (tu oublies sôn rôle de folle dans Comment je me suis Disputé).
Je me rappelle d'une scène bien idiote de rêve avec des nazis en masque à gaz à moins que je confonde avec le Loup Garou de Londres. Il y a une scène semblable dans les 2, je crois bien.

Dans le même style 90s dépressif, j'aimais beaucoup Encore de Bonitzer (son seul bon film).


en effet sans doute le meilleur personnage de Balibar avec celui d'Anna Festival chez les Poda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Dim 9 Sep - 11:32

Robert, le Gluon a écrit:

Le premier grand rôle de Laurent Lucas aussi si je me souviens bien.
J'avais bien aimé quand j'étais dans ma grande phase Balibar (tu oublies sôn rôle de folle dans Comment je me suis Disputé).
Je me rappelle d'une scène bien idiote de rêve avec des nazis en masque à gaz à moins que je confonde avec le Loup Garou de Londres. Il y a une scène semblable dans les 2, je crois bien.

Dans le même style 90s dépressif, j'aimais beaucoup Encore de Bonitzer (son seul bon film).

en effet Lucas est très bon. D'une manière générale le film est bien écrit d'ailleurs.

La scène de rêve (plutôt de fantasme) c'est des infirmiers et des mecs du GIGN qui entrent dans son cabinet de médecin pour enlever Jean-Quentin Châtelain : très bonne scène ! (dommage qu'il n'y en ait pas plus de cet acabit, ça rappelle également l'humour absurde d'un Pierre Salvadori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Lun 10 Sep - 7:46



LA FRANCE EST DÉFIGURÉE PAR LES ACCÈS !

inusable... sans doute le film le plus bavard de Rohmer (je crois bien qu'il n'y a aucun plan sans dialogue) et pourtant on ne perd jamais en naturel. CO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Lun 10 Sep - 12:37

tiens hier soir au Masque ils étaient dithyrambiques sur le nouveau Friedkin, du coup j'ai bien envie d'allèze le voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 7:55




c'est vraiment pas dégueu : les scènes d'exposition notamment sont totalement réussies (séquences nocturnes dans Marne-la-Vallée, fantastiquement filmée avec ses artères désertes sur différents niveaux). D'ailleurs ne serait-ce pas le premier film "de banlieue" ? (mis à part "La vie comme ça" de Brisseau, je ne vois pas). L'ambiance à la fois terne et irréelle de la ville nouvelle est parfaitement sentie : si le traitement était moins réaliste on aurait presque un climat à la Franju. En tous cas belle mise en scène. Le propos stricto sensu est moins consistant mais c'est tout le mérite du film que de dépasser ce qui aurait pu n'être qu'une chronique sociale par la seule vertu d'une mise en scène et d'une narration soigneusement elliptiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P/Z
pézaide
avatar

Nombre de messages : 6385
Age : 57
Localisation : Bouliqui - Sainte Anne.
Date d'inscription : 18/04/2009

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 8:09

denis sigougou a écrit:



c'est vraiment pas dégueu : les scènes d'exposition notamment sont totalement réussies (séquences nocturnes dans Marne-la-Vallée, fantastiquement filmée avec ses artères désertes sur différents niveaux). D'ailleurs ne serait-ce pas le premier film "de banlieue" ? (mis à part "La vie comme ça" de Brisseau, je ne vois pas). L'ambiance à la fois terne et irréelle de la ville nouvelle est parfaitement sentie : si le traitement était moins réaliste on aurait presque un climat à la Franju. En tous cas belle mise en scène. Le propos stricto sensu est moins consistant mais c'est tout le mérite du film que de dépasser ce qui aurait pu n'être qu'une chronique sociale par la seule vertu d'une mise en scène et d'une narration soigneusement elliptiques.

I agree.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 8:20

P/Z a écrit:
denis sigougou a écrit:
c'est vraiment pas dégueu : les scènes d'exposition notamment sont totalement réussies (séquences nocturnes dans Marne-la-Vallée, fantastiquement filmée avec ses artères désertes sur différents niveaux). D'ailleurs ne serait-ce pas le premier film "de banlieue" ? (mis à part "La vie comme ça" de Brisseau, je ne vois pas). L'ambiance à la fois terne et irréelle de la ville nouvelle est parfaitement sentie : si le traitement était moins réaliste on aurait presque un climat à la Franju. En tous cas belle mise en scène. Le propos stricto sensu est moins consistant mais c'est tout le mérite du film que de dépasser ce qui aurait pu n'être qu'une chronique sociale par la seule vertu d'une mise en scène et d'une narration soigneusement elliptiques.

I agree.

à la bonne heure ! Ajoutons pour l'anecdote que Nicole Calfan était super canon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boub
indolent fridolin
avatar

Nombre de messages : 5031
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 9:05

denis sigougou a écrit:
P/Z a écrit:
denis sigougou a écrit:
c'est vraiment pas dégueu : les scènes d'exposition notamment sont totalement réussies (séquences nocturnes dans Marne-la-Vallée, fantastiquement filmée avec ses artères désertes sur différents niveaux). D'ailleurs ne serait-ce pas le premier film "de banlieue" ? (mis à part "La vie comme ça" de Brisseau, je ne vois pas). L'ambiance à la fois terne et irréelle de la ville nouvelle est parfaitement sentie : si le traitement était moins réaliste on aurait presque un climat à la Franju. En tous cas belle mise en scène. Le propos stricto sensu est moins consistant mais c'est tout le mérite du film que de dépasser ce qui aurait pu n'être qu'une chronique sociale par la seule vertu d'une mise en scène et d'une narration soigneusement elliptiques.

I agree.

à la bonne heure ! Ajoutons pour l'anecdote que Nicole Calfan était super canon

elle est toujours avec Francois Valery?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
denis sigougou
wet dreamer
avatar

Nombre de messages : 34235
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 9:09

boub a écrit:
denis sigougou a écrit:
P/Z a écrit:
denis sigougou a écrit:
c'est vraiment pas dégueu : les scènes d'exposition notamment sont totalement réussies (séquences nocturnes dans Marne-la-Vallée, fantastiquement filmée avec ses artères désertes sur différents niveaux). D'ailleurs ne serait-ce pas le premier film "de banlieue" ? (mis à part "La vie comme ça" de Brisseau, je ne vois pas). L'ambiance à la fois terne et irréelle de la ville nouvelle est parfaitement sentie : si le traitement était moins réaliste on aurait presque un climat à la Franju. En tous cas belle mise en scène. Le propos stricto sensu est moins consistant mais c'est tout le mérite du film que de dépasser ce qui aurait pu n'être qu'une chronique sociale par la seule vertu d'une mise en scène et d'une narration soigneusement elliptiques.

I agree.

à la bonne heure ! Ajoutons pour l'anecdote que Nicole Calfan était super canon

elle est toujours avec Francois Valery?


hélas ils ont divorcé il y a 20 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carlos
observateur
avatar

Nombre de messages : 17288
Age : 66
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 9:11


bon kiff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sauvezdubarne.ephpbb.com
808
autiste susceptible
avatar

Nombre de messages : 9979
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 9:21

denis sigougou a écrit:
P/Z a écrit:
denis sigougou a écrit:
c'est vraiment pas dégueu : les scènes d'exposition notamment sont totalement réussies (séquences nocturnes dans Marne-la-Vallée, fantastiquement filmée avec ses artères désertes sur différents niveaux). D'ailleurs ne serait-ce pas le premier film "de banlieue" ? (mis à part "La vie comme ça" de Brisseau, je ne vois pas). L'ambiance à la fois terne et irréelle de la ville nouvelle est parfaitement sentie : si le traitement était moins réaliste on aurait presque un climat à la Franju. En tous cas belle mise en scène. Le propos stricto sensu est moins consistant mais c'est tout le mérite du film que de dépasser ce qui aurait pu n'être qu'une chronique sociale par la seule vertu d'une mise en scène et d'une narration soigneusement elliptiques.

I agree.

à la bonne heure ! Ajoutons pour l'anecdote que Nicole Calfan était super canon

okay mais t'aurais pu te fendre d'un petit synopsis mec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boub
indolent fridolin
avatar

Nombre de messages : 5031
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   Mar 11 Sep - 9:30

denis sigougou a écrit:
boub a écrit:
denis sigougou a écrit:
P/Z a écrit:
denis sigougou a écrit:
c'est vraiment pas dégueu : les scènes d'exposition notamment sont totalement réussies (séquences nocturnes dans Marne-la-Vallée, fantastiquement filmée avec ses artères désertes sur différents niveaux). D'ailleurs ne serait-ce pas le premier film "de banlieue" ? (mis à part "La vie comme ça" de Brisseau, je ne vois pas). L'ambiance à la fois terne et irréelle de la ville nouvelle est parfaitement sentie : si le traitement était moins réaliste on aurait presque un climat à la Franju. En tous cas belle mise en scène. Le propos stricto sensu est moins consistant mais c'est tout le mérite du film que de dépasser ce qui aurait pu n'être qu'une chronique sociale par la seule vertu d'une mise en scène et d'une narration soigneusement elliptiques.

I agree.

à la bonne heure ! Ajoutons pour l'anecdote que Nicole Calfan était super canon

elle est toujours avec Francois Valery?


hélas ils ont divorcé il y a 20 ans

Valery avait aussi poutré Marceau non? Leur duo dream in blue reste un must
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinema, Cinémaaaaaaaaaaaaaaaa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 38Aller à la page : 1, 2, 3 ... 19 ... 38  Suivant
 Sujets similaires
-
» A la radio (à venir et réécoutes) (3)
» Cinéma 4D - Sammy
» Quizz cinéma
» Cinéma
» Les B.O. du cinéma bis italien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au boulot ! :: Gouts de Chiottes-
Sauter vers: